Orgadon

Orgadon, aide aux docteurs lors de décisions rapides et vitales

"Orgadon" est le nom de la banque de données des donneurs d'organes qui peut être consultée par les coordinateurs de transplantation de divers hôpitaux belges. Elle leur permet de vérifier si les organes d'une certaine personne peuvent être utilisés pour être greffés sur une autre personne. Smals a entièrement retravaillé cette banque de données et la gestion de celle-ci à la demande du SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement (SPF SSCE).

CONTEXTE

Depuis 1986, tout citoyen peut manifester son souhait de léguer ou non des organes après sa mort. Il s'agit, d'une part, d'une déclaration explicite en tant que donneur, d'autre part, d'une opposition au prélèvement d'organes. Cette volonté est enregistrée par la commune dans le registre national et arrive finalement dans la banque de données des donneurs d'organes.

MODERNISATION D’UN SYSTÈME DÉSUET

Dans l'ancien ministère des Affaires sociales, de la Santé publique et de l’Environnement, un système de stockage électronique existait déjà, mais il nécessitait un remplacement urgent. Il nous a dès lors été demandé de revoir le système existant, d'y apporter des nouvelles fonctionnalités, de l'opérationnaliser et de l’héberger sur l’infrastructure du portail de la sécurité sociale chez Smals.

Nous avons ainsi modifié le système existant et l’avons amélioré là où c’était possible: l’aspect communication a été adapté et les modules de consultation ont été modernisés. Le résultat est une nouvelle application qui est opérationnelle depuis avril 2004 et qui rend Orgadon consultable en permanence.

POSSIBILITÉS ÉLARGIES

Nous avons développé de nombreuses fonctionnalités additionnelles lors de la révision de l’application:

  • Chaque mois, les hôpitaux qui effectuent des consultations dans la banque de données reçoivent par e-mail un aperçu des données qu'ils ont demandées.
  • Quatre fois par an, il est demandé au Registre national une mise à jour des adresses et des numéros de registre national des personnes répertoriées dans la banque de données, ainsi que des éventuels décès.
  • Des rapports ad hoc sont créés à la demande de l’administration et des hôpitaux (ex. nombre d’enregistrés par catégorie d’âge, par commune, etc.).
  • Une procédure de secours a été mise au point pour pouvoir, malgré un crash du système, effectuer des consultations dans une banque de données de secours via le centre de contact Eranova.  

UNE GRANDE VARIÉTÉ DE TECHNOLOGIES

  • Pour l’application web, une servlet Java (J2EE) a été développée.
  • Les données sont stockées dans une banque de données.
  • L’outil utilisé pour la création d’aperçus et de rapports a été développé en Visual Basic et les programmes batch ont été développés en C++.

Avec Orgadon, les coordinateurs de transplantation au sein de nos grands hôpitaux ont à leur disposition un outil qui leur permet de recueillir de façon efficace et permanente les informations dont ils ont besoin pour prendre des décisions vitales concernant les transplantations d'organes.

Theme: 
Technologie: 
Institution: